Premier pilier suisse :Un facteur clé de la retraite pour les travailleurs frontaliers 

Le premier pilier de la Suisse est un régime de pension obligatoire pour les employés suisses, y compris les frontaliers. Afin de préparer sereinement sa retraite, il est important de bien comprendre le fonctionnement de ce système.

Le premier pilier suisse est basé sur le principe distributif.
Les cotisations des salariés actifs servent à financer les pensions de vieillesse des salariés retraités. Les frontaliers doivent payer le 1er pilier s’ils travaillent en Suisse plus de trois mois ou gagnent plus de CHF 1’400 par an en Suisse.

Les cotisations sont déterminées en pourcentage du salaire et réparties également entre l’employeur et l’employé. Les cotisations sont versées au Fonds de compensation, qui gère les prestations de retraite.

Le montant de la rente de vieillesse est basé sur les cotisations au 1er pilier suisse. Cela dépend aussi de votre âge de départ à la retraite et de votre espérance de vie. Les pensions de vieillesse sont généralement versées mensuellement et sont imposables en Suisse.

Les frontaliers peuvent également prétendre à une pension d’invalidité s’ils ne sont plus en mesure de travailler, et à une pension de réversion pour leur conjoint et leurs enfants en cas de décès. En résumé, le pilier 1 suisse est l’élément central de la prévoyance vieillesse transfrontalière suisse. Afin de percevoir une pension de vieillesse adéquate, il est important de bien comprendre le fonctionnement du système de pension et de cotiser régulièrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut